Michèle Barbier

Une enfance sur les Hauts Plateaux algériens, des études de philosophie… Michèle Barbier devient professeur de lettres. Son premier poste, elle l’obtient en Suède. Là, la vie bascule. Elle rencontre Joséphine Baker dont elle devient la secrétaire particulière. Durant les deux années passées aux côtés de l’inoubliable artiste, elle commence à composer, à chanter, à jouer… Premier Prix de composition du Festival des Deux Rivieras (France-Italie), Médaille d’Or d’interprétation… Joséphine Baker l’encourage, lui réservant la première partie de son spectacle.

Passionnée de théâtre, elle décroche le premier Prix de Conservatoire de Nice et vient tenter sa chance à Paris. Au hasard d’une tournée en Scandinavie, elle est engagée comme présentatrice au Cirque Schreiber. La vie bascule à nouveau. Cet univers magique la fascine, l’envahit… Elle y passe plus de trente ans. Sous son impulsion, les plus grandes vedettes des médias se produisent lors d’un spectacle de cirque : le Gala de la Presse, donné en hommage à l’action caritative, et retransmis par toutes les chaines de télévision nationales.

Son chapiteau replié, elle fait publier dix ouvrages, sort deux albums de chansons. Remontée sur scène, elle présente ses tours de chant et ses créations : « Laissez Pleurer les Chiens » (théâtre), « J’Ai Deux Pays », spectacle composé de chansons et de textes inédits, conçu dans le cadre du cinquantième anniversaire de l’indépendance algérienne, « Barbara, Edith, Joséphine et moi et moi et moi… », "Le Cirque se Chante Aussi", toujours à base de chansons et de textes de son crû…